Le plus grand réseau de magasins de musique de France

.

projecteurs

Qui se cache dans la Boîte Noire ?

Années 70 : Génération El Candor Pasa
Années 70 : Génération El Condor Pasa

Sa passion pour la musique des Andes conduit Gérard Garnier, jeune étudiant baba cool, à créer en 1971 une entreprise artisanale de fabrication d’instruments de musique. Investissement initial : une perceuse Black&Decker et quelques roseaux…

Le succès est immédiat, et très vite, la petite entreprise se transforme en une véritable manufacture employant jusqu’à 50 personnes.

Madame Giscard d’Estaing inaugure les nouveaux locaux de l’entreprise
Madame Giscard d’Estaing inaugure les
nouveaux locaux de l’entreprise
De gauche à droite : Farid Medjane (Trust), Jean-Jacques Goldman, Gérard Garnier, Hugues Aufray, Marcel Dadi
De gauche à droite : Farid Medjane (Trust), Jean-Jacques
Goldman, Gérard Garnier, Hugues Aufray, Marcel Dadi

Plus tard, globalisation oblige, se pose la question de la pérennité des emplois. La fabrication en France d’instruments de musique est devenue aléatoire : Une mutation s’impose ! En 1980, le jeune entrepreneur privilégie donc l’importation d’instruments et de matériel audio en provenance du monde entier et la distribution auprès d’un solide réseau de magasins.
A l’aube du nouveau millénaire, il devient le n°1 dans l’hexagone avec plus de cent marques prestigieuses faisant le bonheur des musiciens, et il l’espère, de ses 230 salariés.

Ce succès est le fruit d’une approche atypique du métier d’importateur. En effet, Algam est bien plus qu’une simple entreprise de négoce. Dans des locaux où il fait bon vivre (et travailler !) cohabitent aux côtés des divisions commerciales, administratives et logistiques, un service après-vente électronique, un service de contrôle qualité, un atelier de lutherie, un atelier de menuiserie, une agence de pub intégrée, un studio photo, un studio web TV, un service relation artistes, un atelier de design, recherche et développement.

entrée Algam environement Algam stock Algam

Cette bouillonnante activité trouve son écho dans la Boite Noire du Musicien.
Déclinée en un très riche site internet, www.laboitenoiredumusicien.com combiné à un magazine tiré à un demi million d’exemplaires annuels, la Boite Noire du Musicien est devenue un lien incontournable avec les passionnés de musique et une tribune particulièrement appréciée des artistes.

catalogues Boites Noires

En 2003, une rencontre avec un luthier de renom, Michel Lâg-Chavarria, fondateur des guitares Lâg, va permettre à Gérard Garnier de renouer avec ses premières amours ! La fabrication ! Au moment de relancer la marque française, se pose alors la question : Le monde a- t-il besoin d’une autre marque de guitares ? Le fondateur d’Algam, distributeur de quelques unes de ces grandes marques ne peut que répondre : Non, à moins que… n’apparaisse quelque chose de nouveau, de différent, de séduisant.
Et c’est aujourd’hui le bruit qui court de Paris à Los Angeles à propos des guitares Lâg, récompensées en 2010 et 2011 par un award Best in Show au Salon International de la Musique en Californie pour leur incomparable design et rapport qualité/prix.
C’est donc naturellement qu’à la petite manufacture créée il y a tout juste 30 ans au coeur du pays occitan est venu s’ajouter un grand projet industriel en Asie. 2011 marque le 40ème anniversaire d’Algam ! La boucle est bouclée ! Pour Gérard Garnier, rejoint par son fils Benjamin, le bonheur de voir de plus en plus d’artistes jouer sur les guitares Lâg ne le cède en rien à celui de retrouver les joies juvéniles d’une start-up à la conquête du monde entier.

Michel Lâg-Chavarria, Matthieu Chedid et Gérard Garnier
Michel Lâg-Chavarria, Matthieu Chedid et Gérard Garnier
Gérard Garnier et son fils Benjamin
Gérard Garnier et son fils Benjamin