Bientôt, la Boîte Noire passe à la couleur
>
>
>

Ampeg - PF-112HLF

PF-112HLF 1x2" 200W Eminence 8Ω
1x2" 200W Eminence 8ΩPrix Moyen TTC Constaté500 €
479
X
Ampeg BAFFLES BASSE PF-112HLFAmpeg BAFFLES BASSE PF-112HLF
Ampeg BAFFLES BASSE PF-112HLFAmpeg BAFFLES BASSE PF-112HLF

Présentation

Les baffles de la série Portaflex ont été conçus pour accompagner les têtes de la série éponyme.

Spécifications

- Puissance RMS : 200 W @ 8 Ω
- Haut-parleurs : 1 x 12″
- Tweeter 1″ avec contrôle d’atténuation (on/off)
- Réponse en fréquence : 68 Hz à 14 kHz
- Poids et dimensions : 14 kg - 503 x 434 x 333 mm

Avis (1)




Vous aussi donnez votre avis >>
Note Moyenne
4 / 5
Basé sur 1 avis
0 avis
1 avis
0 avis
0 avis
0 avis
PF-112HLF 1x2" 200W Eminence 8Ω 0663961043723 https://cdn.algam.net/pub/produits/produits/ampeg/MAM-PF-112HLF.png Ampeg
NOTE : 4/5
Audiofanzine

Avis posté par : , le 19-02-2017.

plug & play

j'utilise ce baffle depuis plus de 6 mois avec une tête ampeg pf350 et principalement pour jouer avec ma contrebasse. Mes groupes vont de la petite formation (trio, quartet,...) au big band. ok, c'est pas courant mais je trouve que ca fonctionne bien. Je jouais avant ca avec du matos markbass qui est à mon sens plus compliqué à régler. Là, c'est très plug & play, ce que je cherchais. Le son est très typé mais pas déplaisant et surtout je retrouve quand même le grain accoustique que je recherche.
Ce baffle est léger à transporter mais assez volumineux. J'ai fait env. 15 concerts et aucun problème rencontré.
Parfois je couple ce matos avec un preamp fishman pro eq. Surtout pour les scènes plus grosses. La aussi bon rendu.
J'ai pu aussi le tester avec ma fender (PB) sur du blues et du funk. Là c'est moins marginal on retrouve bien le son ampeg. bref rien à dire de plus c'est du bon matos qui fait bien son job.
Léger et fiable

Acheter en magasin


700 magasins en France

Acheter en ligne

X

Lors de votre achat, vérifiez :

  • Le montant des frais de port
  • Les conditions exigées pour bénéficier du prix affiché
  • DOM-TOM : Ne pas oublier les taxes.