La vitrine de la société Algam
>

Jerry CANTRELL

Jerry CANTRELL

CV

NomJerry CANTRELL
Anniversaire18 Mars
NationalitéAméricaine
VilleTacoma
Groupe / Nom de scèneAlice in Chains
GenreGrunge, Metal
InstrumentsGuitare
Sitehttp://www.jerrycantrell.com
PartenariatsBBE, Dunlop, G&L, Mesa Boogie

Parcours

Issu d'une famille de musiciens du côté maternel (sa mère était organiste, sa grand-mère accordéonniste et sa tante batteuse) et de mélomanes du côté paternel, le jeune Jerry commence tôt à pratiquer la clarinette sur l'instrument qui appartenait à son oncle et qui sera utilisé ensuite par sa sœur puis sa nièce. Grands amateurs de musique country, ses parents lui transmettent l'amour de la musique et il commence à apprécier les artistes radiodiffusés des années 70, de Ted Nugent à Elton John en passant par les Bee Gees et Fleetwood Mac, avant de découvrir AC/DC et Kiss. C'est pour imiter Ace Frehley, le guitariste de Kiss que Jerry Cantrell va demander une Gibson Les Paul à ses parents pour Noël, mais ces derniers lui offriront finalement une guitare acoustique sur laquelle il fera ses premières armes.

Il fait sa première expérience de la scène avec la chorale de son lycée ou il reprend les classiques Bye Bye Birdy, South Pacific et Annie Get Your Gun. Il rencontre par la suite le bassiste Mike Starr avec qui il monte Diamond Lie. Au cours de l'année 1987, il fait la connaissance de Layne Staley lors d'une soirée qui deviendra chanteur de Diamond Lie. Ils recrutent alors le batteur Sean Kinney qui se trouve être le petit ami de la sœur de Starr, avant de rebaptiser le groupe Alice in Chains du nom d'un ex-groupe de Staley, Alice N'Chainz.

La formation basée à Seattle parvient à décrocher un contrat chez Columbia Record en 1989. Après avoir enregistré une série de démos début 1989, le groupe sort son premier maxi, We Die Young, en juillet 1990. La chanson du même nom connaît un succès modéré sur les radios métal, mais prépare le terrain pour le premier album du groupe, Facelift. Le titre « Man in the Box » aura un succès inattendu et permet au groupe de faire ses premières apparitions sur MTV. Le groupe part en tournée faire les premières parties de Van Halen et Iggy Pop, à la fin de l'année Facelift est certifié disque d'or aux États-Unis.

Le groupe sortira ensuite un maxi acoustique, Sap, avant d'accéder à la reconnaissance internationale avec l'album Dirt en 1992, écoulé à plus de quatre millions d'exemplaires, grâce notamment au single « Would? ». Le reste des productions du groupe sera encensé par la critique. Alice in Chains sortira donc successivement :

  • We Die Young, 1989 (EP)
  • Facelift, 1989
  • Sap, 1992 (EP)
  • Dirt, 1992
  • Jar of Flies, 1994 (EP écrit et enregistré en une semaine)
  • Alice in Chains, 1995
  • MTV Unplugged, 1996

Le groupe sortira encore par la suite un best of, un greatest hits, un album live et une rétrospective de sa carrière en 3 CD, Music Bank. Cependant, en 1995, tout n'est pas rose pour la formation de Cantrell. Les textes de Dirt laissent aisément deviner une dépendance à la drogue et plus précisément à l'héroïne de la part du frontman Layne Staley, une crainte confirmée par l'absence du chanteur lors de la promotion de l'album éponyme. Pendant la même année 1995 voit le jour la vidéo The Nona Tapes qui montre la formation de Seattle de manière comique et même franchement décalée avec, notamment, des apparitions de Sean Kinney déguisé en clown, de Cantrell occupé à prendre soin de chevaux dans une ferme ou de Mike Inez chez le coiffeur avec des bigoudis. Cependant, la légèreté du document n'atténue en rien les craintes concernant Staley qui fera sa dernière grande apparition lors du MTV Unplugged amaigri et visiblement sous l'emprise de la drogue.

Le corps de Layne Staley sera retrouvé par la police deux semaines après sa mort dans sa maison de Seattle. Les forces de l'ordre, alertées par un parent inquiet de ne pas recevoir de nouvelles, découvrent un corps en décomposition. Layne Staley est mort le 5 avril 2002 d'une overdose de speedball, mélange d'héroïne et de cocaïne. Malgré la mort de son chanteur emblématique, Alice in Chains se reforme après une pause en utilisant une multitude de chanteurs, de James Hetfield de Metallica à Phil Anselmo de Pantera, le dernier en date se trouvant être l'ex-Comes With the Fall : William DuVall.

Entre temps, Jerry Cantrell sort sous son nom Boggy Depot en 1998 qui remportera un succès mitigé, puis le nettement plus réussi Degradation Trip vol 1&2 fin 2002, album dédié à Layne Staley.

Le 5 septembre 2008, Alice In Chains annonce lors d'une interview qu'ils entreront en studio dès octobre pour enregistrer leur 1er album depuis l'éponyme parut en 1995, qui sortira en 2009. Le 29 septembre 2009 sort Black Gives Way to Blue.

Les vidéos

  • Tour d'horizon des Wah wahs Dunlop

    A l'occasion de la sortie récente de la Mini-Wah de Dunlop, nous vous proposons à cette occasion une...(lire la suite)