Le plus grand réseau de magasins de musique de France



Le Mag

Quelle différence entre casque fermé et casque ouvertcommenter news la boite noire du musicien

Pendant des années, les fabricants audio ont venté les mérites des casques et écouteurs fermés ou intra-auriculaires. Dans cet article nous vous proposons un point sur les grands “inconnus” : les casques ouverts.

- Quels sont les avantages des casques ouverts ?

Les casques ouverts permettent au son d'entrer et de sortir librement par les écouteurs. Les audiophiles et ont les ingénieurs du son optent régulièrement pour cette solution. En effet, le son des casques ouverts est souvent plus naturel, plus ouvert, plus précis que celui des autres. L'image stereo ainsi conférée est plus large et la profondeur plus importante. Pour le mixage et le mastering, les casques ouverts procurent des sensations semblables à des enceintes de monitoring.

Selon le spécialiste des produits Shure Johns Michael, l'avantage des ces casques est indéniablement leur «fidélité acoustique."

Nous avons demandé à Cliff Goldmacher, musicien hors pair et ingénieur du son de talent, son avis à propos des casques. Selon lui, les "casque ouverts sont plus destinés à une écoute critique […] Depuis que je suis guitariste en studio, beaucoup de situations impliquent que je sois en face d'un microphone à large membrane qui capte le moindre bruit. Dans une situation pareille, je vais utiliser le Shure SRH440 ou le SRH840, c'est à dire un casque fermé. Ils ont l'avantage de ne pas laisser échaper le bruit du métronome ou d'autres bruits qui passent deans les écouteurs. Cependant, il arrive par moments quand j'écoute les prises que je veuille un autre rendu que celui des moniteurs du studio. Dans ce cas, l'isolation n'est pas le critère principale de sélection, c'est le son et le détail qui priment. Le genre de détail que je ne peux opercevoir qu'avec un casque ouvert. Pour moi le casque ouvert est une deuxième solution fiable pour écouter attentivement et correctement le mixage.”

- Comment faire le meilleur choix en fonction de votre utilisation ?

Tout d'abord, interessons-nous à l'utilisation des casques fermés. Ceux-ci isolent davantage le son. Ils sont donc parfaitement adaptés à l'enregistrement en studio ou à la radio, condition dans lesquelles il ne faut avoir aucun bruit résiduel.
Ils sont également une bonne alternative dans des conditions d'écoute privée. Fournissant un certain degré d'isolement, ils permettent de se concentrer uniquement sur la musique et de ne pas être distrait par son environnement.

Ensuite, supposons que vous êtes un ingénieur d'enregistrement ou un audiophile à la recherche de la fidélité des casques ouverts. Quel casque choisir ?

Michael Johns, chef de produit chez Shure, nous guide parmi les deux nouveautés de la marque :

Le SRH1440

“Le SRH1440 dispose d'une plus faible impédance et d'une plus grande sensibilité. Cela signifie que ce casque peut tout à fait servir avec un dispositif électronique grand public car il réclame moins de tension pour obtenir un rendement optimal. Pour le consommateur, il peut très bien être utilisé avec un appareil portable. "

Pour résumer le SRH1440 est un bon choix pour un amateur de son fidèle qui souhaiterait utiliser son casque avec un smartphone ou un lecteur mp3.

Le SRH1840

“Le SRH1840 dispose d'une sensibilité et une impédance plus élevée. Il exige donc plus de tension. Il est adapté pour des applications professionnelles avec des amplificateurs externes” (dans les studio d'enregistrements ou avec les systèmes stéréos des particuliers)

Choisissez cette option si vous êtes à la recherche d'une qualité de son optimale et que vous possédez un amplificateur externe.


Revenons à présent sur les grandes étapes de l'histoire des écouteurs :

Début des années 1900: le son est transmis à travers les lignes téléphoniques et est parfois reçu par l'intermédiaire de casques qui traduisaient le mouvement du métal.

Premiers utilisateurs: les opérateurs téléphoniques et l'US Navy.

1920: Les radio-diffuseurs adoptent le casque.

1930: Beyerdynamic commence à vendre des casques aux particuliers. Le succès est très limité.

1950: Le musicien de jazz John Koss invente le premier casque adapté aux audiophiles.

1970: Tokyo Telecommunications Engineering Corporation devient SONY et introduit vers la fin de la décennie le lecteur Walkman. Ses écouteurs pesaient environ 75% de moins que ceux qui existaient jusqu'à présent.

Depuis 1980: Lancement du SONY Discman en 1984, suivi par les lecteurs MP3 et désormais les smartphones.

2004: Shure lance avec réussite ses écouteurs de la série E

2007: Le Shure SE530 est nommé comme l'un des "100 meilleurs produits de 2007" par le magazine PC World.

2009: Shure lance trois modèles de casques professionnels: le casque SRH240, SRH440 et SRH840.

2012: Sortie des casques ouverts SRH1440 et SRH1840.
 
Tags : monster

Retour à la liste

Commentaires