La vitrine de la société Algam



Le Mag

Vidéo : 3 guitares Lâg au banc d'essaicommenter news la boite noire du musicien

Parler d’une guitare Lâg, c’est bien.

L’écouter, c’est mieux.

Décrire une guitare sur le papier (ou en ligne !) relève forcément de la gageure. Les mots les plus pertinents ne sauraient remplacer une écoute attentive. Ce que nous vous proposons avec ces vidéos qui non seulement détaillent les caractéristiques principales de trois acoustiques Lâg mais permettent d’entendre sans artifices ni effets le « vrai » son de ces guitares. Et vous remarquerez que nous avons poussé le souci de l’authenticité jusqu’à interpréter une musique simple, sans virtuosité trompeuse. Faites-vous plaisir !

 

La T70D HIT ne cache pas ses origines : un modèle d’entrée de gamme qui séduira aussi bien les débutants exigeants que les guitaristes confirmés en quête d’un instrument « à tout faire » qu’ils pourront transporter ici ou là. Avec de vrais arguments cependant puisqu’elle bénéficie d'une table d’harmonie, en épicéa massif, gage d’une sonorité riche et profonde. De surcroît, son accordeur intégré à la tête de manche sauvera plus d’un musicien néophyte à l’heure d’accorder parfaitement, et rapidement, sa guitare.

 

La T90PE présentée ici devrait combler bien des guitaristes à la recherche d’un modèle à la sonorité chaude et délicate. Parce qu’ils sont amateurs de blues, de musique roots ou encore adeptes de finger-picking, d’arpèges ou de jeu tout en finesse. Et il est vrai que son format parlor, proche des dimensions d’une classique mais avec un corps légèrement allongé, n'y est pas étranger. Au même titre que la table d’harmonie – ainsi que les éclisses et le dos – en khaya, plus connu sous l’appellation acajou d’Afrique, qui lui confère des basses feutrées, des médiums très présents et des aigus claquants. À l’évidence, un instrument rare conçu à l’intention de ceux qui ne se satisfont pas de l’ordinaire.

 

La T270DCE que vous allez découvrir ici tranche d’avec ses consœurs : une dreadnought, puissante et à la projection indéfectible, dont le pan coupé, idéalement dessiné, n’entrave en rien ses propriétés acoustiques. Une sonorité intense largement due à sa table d’harmonie en épicéa Sitka massif, de qualité AA, l’une des essences les plus recherchées pour ce type de guitare, qui procure un équilibre basses/aigus remarquable tout en préservant les médiums. Et question esthétique, le snakewood (ou amourette), mise en valeur par une finition « open pore » satinée, en impressionnera quelques-uns au-delà de ses particularités propres reconnues en lutherie. Un son unique dont chacune des subtilités est fidèlement restituée par le préampli choisi, un Fishman Ink3, dont la réputation n'est plus à démontrer.

Tags : banc d'essai, guitare acoustique

Retour à la liste

Commentaires