Achetez intelligent...



Le Mag

Associer deux guitares dans un groupecommenter news la boite noire du musicien

Comme tous les joueurs de guitare, nous nous demandons toujours comment faire pour mieux sonner ? Le problème se pose d'autant plus quand il y a deux guitaristes dans un groupe, parfois jouant tout les deux sur le même modèle d'ampli.

Beaucoup de questions reviennent à ce sujet :

- Quels sont les réglages à utiliser ?
- Nos configurations doivent être identiques ou différentes ?
- Quels sons marchent bien ensemble ?
- Doit on jouer au même niveau de volume ?
- Quelle est la meilleure façon d'obtenir une bonne répartition stéréo ?

Comme le dit l'addage, Il faut être deux pour danser le tango

Donc, nous allons clarifier certaines de ces questions.
Maintenant, comme vous pouvez l'imaginer, c'est le genre de débat qui peut durer indéfiniment.
Le son est assez subjectif, après tout, et il y a tout simplement trop de variables à considérer. Comme si souvent dans la vie, tout dépend du contexte.

Vous n'allez probablement pas vous retrouver avec deux guitaristes aussi similaires dans votre groupe, et même si c'est le cas, des facteurs comme la dynamique et les techniques de jeu devrait être en mesure de vous aider à les distinguer. Sinon, faites en sorte que l'un d'entre eux ce teigne les cheveux d'une couleur différente!

Peut-être que l'un balance les gros riffs pendant que l'autre gère les solos. Peut-être qu'ils doublent les riffs pour avoir un plus gros son, ou interchangent entremêlant parties en son clair avec des accords crunchy et vice versa. Peut-être que l'un aime ses lignes simples, claires et distinctes, tandis que l'autre préfère son cocktail sonore plus doux et chargé en effets.
Avec autant de permutations, des questions sur les meilleurs sons et les réglages sont tout à fait justifiées.

Deux guitares, un riff

Commençons par examiner une des variantes les plus intéressante où les deux guitaristes jouent le même riff.
Les lignes doublées peuvent sonner avec beaucoup de puissance. Exécuté correctement, un jeu doublé, peut être un outil puissant qui pousse la chanson et la performance vers l'avant.
Alors qu'est-ce que «correctement» implique exactement ici ? Permettez-moi de vous expliquer.
Jusqu'aux années 1950, la musique enregistrée était une affaire de mono (mais pas nécessairement monotone). La vraie stéréo était encore au-delà de la portée de la technologie, bien que l'enregistrement stéréophonique (encore dans ses balbutiements) était déjà très prometteur.
Après tout, les humains ont deux oreilles avec lesquelles ils entendent des choses.

Nous avons parcouru un long chemin depuis les années 60. Une console de mixage comme cela aurait été totalement impensable à l'époque - en fait, des groupes révolutionnaires comme les Beatles ont dû intervenir pour populariser des inventions comme l'enregistreurs 8-pistes et aider l'industrie à donner les moyens à leur inspiration creative...

Des ingénieurs entreprenants dans l'industrie naissante du Hi-Fi ont cherché à travailler sur ces caractéristiques sensorielles.

Voir le son stéréo

Fermez vos yeux et vous pourrez encore entendre si une voiture approche de la gauche, la droite, de l'avant ou l'arrière. Et c'est une bonne chose dans les occasions où l'on se trouve dans un état temporaire de déficience visuelle.
Mais faisons une parenthèse.
En tout état de cause, lorsque les audiophiles parle de la profondeur d'un enregistrement orchestral, l'aspect tridimensionnel et la clarté polyphonique, c'est de ça dont ils parlent, pouvoir dire d'où chaque instrument vient dans un ''paysage'' sonore stéréo.
Si un ingénieur du son avec du bon matériel et de bonnes oreilles gère l'enregistrement, et que cela finis par sonner d'une manière réaliste, vibrante et pleine de vie. Je pense que l'on peut le considérer comme un bon ingénieur.

Sons des années 60

Il y avait encore beaucoup d'expérimentations en cours des années 1960, certaines les plus extrêmes.
Pour donner un exemple plus modéré, les Beatles et Jimi Hendrix ont essayé de séparer la guitare d'un côté et la voix de l'autre, avec rien entre les deux. Le rendu était plutôt cool, mais en fin de compte assez artificiel.
Plutôt que du stéréo, c'est une sorte de double mono, et l'information spatiale envoyé à l'auditeur n'a pas grand chose à voir avec la façon dont nous percevons une guitare/voix naturellement. Traditionnellement, il est admis qu'un bon enregistrement stéréo est la meilleure façon de capter ce que vous entendriez avec vos oreilles en live.

Alors, comment cette info va aider notre duo de guitaristes ?
Eh bien, une des raisons pour lesquelles l'effet stéréo sonne comme il le fait est parce qu'il imite si bien le retard naturel d'un son. Il faut un moment au son pour voyager à travers l'air de son point d'origine jusqu'à vos oreilles.
Si le guitariste est sur la gauche, le riff qu'il joue atteindra votre oreille gauche légèrement plus tôt que la droite. En outre, l'oreille gauche est exposée directement à la source du signal, ce qui arrive à l'oreille droite arrive un peu plus tard, et avec beaucoup plus d'informations ajoutées au son du à l'espace environnant et la réflexion du son.

Des Beatles à Batman

Fermer les yeux dans un cadre comme celui-ci est une expérience intéressante. Vous pouvez pratiquement localiser la source des ondes sonores; une impression parfois si forte que c'est peut être ce qui ce rapproche le plus de la sensation d'écholocation des chauve-souris.
Mettez un autre guitariste sur le côté opposé, et vous aurez la même sensation inversée. Le regroupement des deux sonne donc plus grand, plus spacieux et plus vivant.
Pardonnez-moi de ressasser le vieil adage fatigué d'Aristote, mais il colle bien dans le cas présent : le tout est plus que la somme de ses parties.

Ce n'est pas que ce que vous jouez, c'est aussi comment vous le jouez

Ma petite excursion simpliste en physique a une incidence sur notre façon de voir le duo de guitaristes : mais tous les deux auront beau jouer les mêmes lignes simultanément, il est presque impossible pour eux de faire exactement les mêmes choses.
Même les plus grands duo de guitaristes qui sont, musicalement parlant, pratiquement ''identiques'', ne peuvent réaliser l'exploit de jouer avec le même touché, la même sensibilité...

Nous le disons beaucoup, mais c'est tellement vrai: le son est aussi beaucoup dans les doigts. Donc même si vous avez deux guitaristes sur scène utilisant du matériel identique et jouant exactement la même chose, leurs sons seront toujours quelque peu différents. Nous ne sommes pas des robots...

Et c'est une bonne chose, parce que précisément ces légers écarts dans le timing, l'intonation et l'interprétation sont ce qui donne cette ampleur à une ligne doublée.
Anecdotiquement, ces petits écarts de hauteur et de temps sont à la base de construction d'effets tels que le chorus et le flanger, ce qui rend d'ailleurs le son plus impressionnant en mode stéréo.
Un preneur de son séparera les deux signaux dans le panorama, l'un à gauche et l'autre vers la droite, pour immerger l'esprit de l'auditeur dans l'action.

Où placer vos guitares dans le mix

Expérimenter le placement est complètement logique.
Il n'est pas nécessaire de faire une grosse séparation panoramique entre la gauche et la droite, laissant un trou central assez grand pour qu'un bébé rhinocéros puisse passer à travers. Régler les boutons aux deux tiers du chemin de chaque coté peut faire des merveilles.
Pour en revenir à notre duo, cela signifie les deux devraient toujours tendre vers une certaine propagation panoramique du son lors des concerts et en studio.
Lors du mixage des pistes dans un studio, on apprécie rapidement que le paysage sonore devienne de plus en plus large lorsque les deux signaux sont séparés de gauche à droite. Il est impératif de trouver le juste équilibre, car des réglages de panoramique exagérées (100% à gauche, 100% à droite) peuvent, dans les cas extrêmes, sembler peu naturels, car il y a un point mort au centre de l'image audio.
Rubber Soul des Beatles est le parfait exemple d'un album que l'ont a fait sonner de manière plus ample grâce à l'effet panoramique. En fait, c'est tout simplement un très grand album, écoutez le aux écouteurs ou au casque et essayez de deviner où la batterie, le chant et les guitares sont tous les temps! C'est tout une expérience.

 

Différents musiciens, différents doigts, différents son

Un autre point clé à considérer pour un groupe avec deux guitares est les timbres des deux instruments.
C'est toujours payant de travailler avec des sons différents, en particulier lorsque les deux guitaristes jouent le même type de guitares et d'amplis, ce qui reste assez rare.
Certains d'entre vous se souviendront de Thin Lizzy, qui a eu plusieurs paires de grands joueurs utilisant les mêmes guitares et branchés sur les mêmes (ou très similaires) amplis. Néanmoins, chaque guitariste avait un son spécifique du au toucher, à différents micros, des réglages d'amplis différents, des petites astuces comme une wah enclenchée, et différents types de delay tels que l'Echoplex...
Variations qui laisse au son de guitare d'ensemble plus de place, plus de corpulence et une base plus solide.
Ajouter deux signaux différents ensemble et, avec un peu de peaufinage sur la tonalité, vous pouvez obtenir un mélange enivrant de votre composition capable de remplir une salle.

Essayer des choses avant de jouer en live ou vous enregistrer

Tout cela est particulièrement important lorsque les deux guitaristes jouent la même partie.
Voici mes conseils pour toutes les autres situations où un guitariste pose la rythmique tandis que l'autre joue la partie lead : expérimentez ! surtout sur la propagation du son.
Assurez-vous que le public peut entendre les lignes de lead, mais sans trop couvrir la rythmique. Profitez au maximum de vos possibilités sonores, les options sont nombreuses lorsque plusieurs guitares sont jouées simultanément.
Construire un mur de son, tisser une tapisserie plus légère de lignes entrelacées, ou alterner entre les deux pour un effet très dynamique.

Si vous n'avez pas essayé, allez-y, vous allez adorer !

Tags : Guitarist, guitariste, guitare acoustique, ampli guitare, ampli à lampes , guitare électrique, Alan Parsons, thin lizzy, groupe

Retour à la liste

Commentaires